RUEIL-MALMAISON

Rueil-Malmaison, forte de son patrimoine naturel et de ses riches heures, n’est pas seulement une cité du passé, celle de Richelieu, Bonaparte et Joséphine de Beauharnais ou bien le berceau des peintres impressionnistes. Rueil-Malmaison écrit son histoire au quotidien et vit le troisième millénaire avec passion.

A huit kilomètres de Paris, le coeur historique de Rueil-Malmaison a su garder son caractère provincial au fil des ans.

Pour les 80 000 habitants, Patrick Ollier, maire et député des Hauts-de-Seine, ancien ministre, a voulu une ville empreinte de quiètude dans un environnement privilégié, avec notamment 120 hectares de parcs et jardins ouverts au public. Rueil-Malmaison sait allier modernité et cadre de vie, tout en préservant le patrimoine immobilier ancien, au charme éternel.

LE TOURISME À RUEIL-MALMAISON

Le secteur touristique constitue aujourd’hui l’un des moteurs de notre économie. Avec la diversité des activités et des professions qu’il propose, il est en passe de devenir la première activité économique de la planète. La Ville de Rueil-Malmaison a bien compris ces enjeux contemporains et souhaite mettre en lumière l’ensemble des actions de promotions touristiques européennes. L’Europe étant la première destination touristique visitée au monde.

Ainsi avec la mise en place de ce 1er Festival européen de la promotion touristique, outil de valorisation des actions de promotions touristiques des villes européennes. Rueil-Malmaison devient le temps d’un week-end la capitale du tourisme grâce à cette grande première organisée sur le territoire européen.


Pour plus d’informations, visitez www.mairie-rueilmalmaison.fr

LA COMMISSION EUROPEENNE

Le Festival « Tourisme & Stratégie » a reçu le label de la commission européenne.

commission europeenneLa politique européenne du tourisme demeure une politique de coordination fondée sur le respect du principe de subsidiarité et vise à promouvoir un certain nombre d’actions. Ces initiatives se traduisent par la promotion de la destination Europe, la mise à disposition d’outils communs et l’échange de bonnes pratiques. La Commission a souhaité mettre à profit la nouvelle situation européenne en ce qui concerne le secteur du tourisme, l’ancrage du tourisme dans le traité de Lisbonne permettant ainsi une meilleure reconnaissance des politiques touristiques dans les Etats et les institutions européennes.

Pour plus d’informations, visitez www.ec.europa.eu